Y a-t-il vraiment une norme ?

Nous vivons dans une société qui tient fermement la bannière Liberté.
Une société qui dit non à l’anarchie et qui intègre bien le fait que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.
Grâce à ce nom, chacun est libre de choisir son orientation sexuelle sans craindre le jugement de l’autre.
Grâce à ce même nom, je me suis accordé le droit de pousser ma réflexion au-delà de ce qui m’est présenté.

Comme on réfléchit devant un jeu d’échecs, en posant différents faits biologiques sur la table, j’ai osé me demander ce qu’il adviendrait si nous décidions tous de nous accoupler uniquement entre personnes de même sexe. Sans faire d’appels aux mères porteuses ou dons de gamètes. Les femmes considérant qu’elles n’ont pas besoin d’hommes et inversement.
D’ici quelque temps, il n’y aurait plus de naissance. Inéluctablement, la vie humaine ne tarderait pas à s’éteindre.
Aucun laboratoire n’a pour le moment réussit à démontrer la possibilité de fusion de 2 gamètes mâles, ou de 2 gamètes femelles. Chimiquement, ça ne cadre pas. Si absence de fusion des cellules reproductrices, alors pas d’embryon, pas de fœtus, pas de vie...
 –

Source : Au Brésil, union civile entre trois femmes qui veulent un enfant

Théoriquement, le « père » est le géniteur d’un ou de plusieurs enfants, et la « mère » est celle qui a mis au monde un ou plusieurs enfants. Ces notions ont-elles encore un sens aujourd’hui ? À une époque où tout ce qui faisait la force d’hier est remis en question, où chacun considère que son idée est la plus juste, quelles sont les nouvelles caractéristiques qu’on choisit d’associer à ces mots ?

Si les familles ne peuvent pas s’agrandir, alors on ne pourra parler ni de génération, ni de nation, ni d’histoires des peuples. La sécheresse.
 –
Homme Maman
Tantôt on imprime dans la conscience des gens que L’Homme et le singe sont des cousins appartenant aux rangs des mammifères euthériens (Placentaires), et possède donc le concept intrinsèque de famille, de lignée ; tantôt l’Homme est tellement supérieur et évolué qu’il peut s’autoriser toutes sortes de dérives comportementales qui pourront être mises sous le couvercle du progrès.
Ça dépend de l’objectif.

Homme Maman 2

Nous sommes d’accord pour dire que le combat humain, c’est le combat pour la survie, pour la vie. Tout en l’Homme est programmé pour maintenir la vie : de la machinerie moléculaire qui se met en place pour restaurer une simple cellule ayant connu un incident au niveau de son génome, au système de défense de l’organisme qui se mobilise tel une véritable armée contre l’élément étranger.

Pourquoi donc, des conceptions qui ne porteront pas de fruits sur la durée, et ne sauront pas garder ce flambeau pour la vie, sont mis au-devant de la scène et célébrer comme étant l’avenir, l’étape d’« après » ?
 
Dans ce que j’exprime là, il y a des évidences. Mais aux vues de l’originalité des modèles proposés, il semble que plus rien ne soit si évident.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.