Une virée dans l’espace

Qui n’a jamais rêvé d’aller faire un tour sur la lune ? De plonger dans cette immensité qu’est l’univers, même pour 5 minutes ? De s’approcher le plus possible de Vénus, Saturne, Jupiter, Pluton ? Et encore plus fou, de traverser une naine brune ou un trou noir ? (Prévoir une combinaison anti-feu et une autre anti-froid, rien que ça…)
C’est bien ce que je me disais, nous y avons presque tous pensé, au moins une fois !
La planète bleue est un membre actif de cette étendue presque sans bornes, nommée espace. Pour mieux saisir les distances qui la séparent de ses nombreux camarades, des unités comme « l’unité astronomique » ou « l’année-lumière » ont été mises en place.
Pour quelques instants, revêtons-nous aussi de tenues d’astronomes et tentons d’appréhender ces fameux écarts. À vos calculettes !

L’année-lumière

L’année-lumière est la distance que parcourt la lumière en un an.
La vitesse ou célérité de la lumière est de 300 000 kilomètres par seconde.
Sachant qu’en une journée il s’écoule environ 86 400 secondes, en un an il s’écoule 31 536 000 secondes.

nebuleuse-du-crabe_small
Nébuleuse du crabe

La distance parcourue par la lumière en un an est donc 9 460 800 000 000 kilomètres (neuf billions quatre cent soixante milliards huit cents millions). Difficilement représentable non ?

Plus un astre est lointain, plus sa lumière mettra du temps pour nous parvenir.
Par exemple, la nébuleuse du Crabe, qui est un nuage interstellaire de gaz et de poussières, se situe à environ 6000 années-lumière de la Terre. Autrement dit, 6000 années-lumière est la distance que parcourt sa lumière en 6000 ans. Ainsi, lorsqu’on observe cette nébuleuse, on la voit tel qu’elle était il y a 6000 ans.

 

Virée dans l’espace

L’unité astronomique (UA) est la distance moyenne qui sépare la Terre du soleil, ce qui revient à dire que 150 000 000 kilomètres (km) correspondent à 1 unité astronomique.
Le système solaire qui comprend une étoile, le monumental Soleil, 8 planètes et un grand nombre de corps tels que les comètes ou les astéroïdes, a commencé à se former il y a plus de 4,5 milliards d’années.
Les planètes rocheuses Mercure, Vénus, Terre et Mars, sont les plus proches du soleil. Une ceinture d’astéroïdes les sépare de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, respectivement deux planètes gazeuses et deux géantes glacées.
Depuis août 2006, Pluton n’est plus compté comme planète suite à une décision de l’Union Astronomique Internationale.

En matière de destination, le choix offert par l’univers est large.

Envie de rester proche de la rassurante (plus ou moins) Terre ? L’unique satellite naturel de la Terre est fait pour vous. La lune est distante de la terre d’environ 0.00256 UA, donc 384 000 km, soit 17 allers-retours en avion Amsterdam-Jakarta.

Le système solaire
Le système solaire

Pour ceux qui souhaitent un été qui ne s’achève jamais, Mercure et Vénus sont les destinations par excellence. Un jour sur la plus petite planète du système solaire, qu’est Mercure, dure aussi longtemps que 176 jours terrestres. Il faut compter 117 jours terrestres pour un jour vénusien.
La distance minimale Terre-Mercure étant de 77 millions de km, s’y rendre reviendrait à faire en avion environ 2305 allers-retours Paris-Nouméa.
La température maximale pouvant être de 427 degrés Celsius (°C), emporter des bidons de crème solaire s’avérera fortement utile.

Vous penchez plutôt pour un lieu de « caractère » ? Il y a la planète rouge Mars. Elle est ainsi surnommée à cause de la couleur de son sol, due à la présence abondante de minéraux de fer qui s’oxyde ou rouille. Sa surface a été modifié par les volcans, les impacts, les mouvements de la croûte terrestre, et les effets atmosphériques tels que les tempêtes de poussière.
L’écart minimal entre Mars et la terre est de 0,3727 UA, qui correspond à 56 millions de km environ, soit 1870 allers-retours Los Angeles-Pékin, en passant par New york.

Les journées sont trop longues à votre goût ? Pas de problème. Entendez l’appel des géantes de gaz, et des géantes de glace. Une journée sur Jupiter dure 9h55 min, 10h14 min pour Saturne, et 16h06 min pour Neptune. Mais préparez-vous aux températures extrêmement négatives : – 148 °C à -214 °C.

Les quatre dernières planètes du système solaire possèdent des anneaux composés de roches et de glace ; seules les 7 anneaux de Saturne sont les plus saisissants.
Pour se rendre sur la planète la plus éloignée du système solaire, il faut compter au maximum 4 687 millions de km soit 135 494 allers-retours Melbourne- Londres, en passant par Pékin… Besoin de sponsors !

Monde


Sources

Les valeurs pour les calculs viennent de:

Air France
Air China

____

Nasa/Glossaire cnrs/cnes.fr

astronoo.com

futura-sciences.com

L’ Astronomie et Son Histoire Par Jean-Rene Roy

CNRS – le système solaire

Crédit

« Le système solaire » vient de solarsystem.nasa.gov via le-systeme-solaire.net

« Nébuleuse du Crabe » de Astronoo.com

« Carte du monde blanche » de ferrro.over-blog.com, customisée par mes soins

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.