Les triglycérides et le circuit de la récompense

« C’est donc ça… ». Voilà ce que je me suis dit lorsque j’ai appris que certaines molécules d’origine alimentaire, semblent opérer directement dans le cerveau pour conduire un individu quelconque à consommer toujours plus gras et sucré, via un chemin neuronal appelé « le circuit de la récompense ».

La nouvelle est tombée en avril dernier.Chocolat Une équipe de chercheurs français en Biologie fonctionnelle et adaptative apporte une pièce au puzzle qui explique le phénomène de dépendance dans l’obésité: les triglycérides, molécules dominantes de l’huile végétale et des graisses animales, seraient présents dans le sang, et donc dans le cerveau, en quantité plus importante chez des personnes souffrant d’obésité. ils déclencheraient un mécanisme similaire à celui observé lors de la consommation de drogues, l’activation prolongée du circuit de la récompense.
Intriguant n’est-ce pas ? Sac à dos et chaussures de randonnée sont exigés. Nous partons explorer ce fameux circuit !

 

Fonctionnement du circuit de la récompense

le système de la récompense, encore appelé « système hédonique », est un réseau cérébral impliqué dans la sensation de plaisir ; sensation éprouvée grâce à une molécule clé qui est un neurotransmetteur : la dopamine. Ce système contribue à la régulation de tout ce que nous ressentons. Il nous permet de savoir si physiquement et psychiquement nous nous portons bien et gratifie l’exécution de certaines fonctions vitales par une sensation agréable.

Au sein du circuit de la récompense se trouve un certain nombre de structures interconnectées (on s’accroche, ce sont des noms gentils) qui sont le cortex avant, le septum, le noyau accumbens, l’amygdale, l’hyppocampe, l’hypothalamus qui reçoit des projections neuronales de toutes les structures précédemment citées, et l’aire tegmentale ventrale. Cette dernière envoie des projections vers l’hyppocampe, le septum, l’amygdale, et le cortex avant.

Le circuit de la récompense et le "Medial Forebrain Bundle" : réseau constitué d'axones ( prolongements des neurones)
Le circuit de la récompense et le « Medial Forebrain Bundle » : réseau constitué d’axones ( prolongements des neurones)

Toutes les informations (visuelles, olfactives, auditives, etc.) qui sont des déclencheurs potentiels de réactions dans l’organisme, des stimulus, sont filtrées par les différentes structures du circuit. L’information finale est envoyée à l’hypothalamus qui, en fonction de ce qu’il reçoit, va donner des instructions à l’aire tegmentale ventrale pour qu’elle libère ou non de la dopamine dans le noyau accumbens, dans le septum, l’amygdale et le cortex préfrontal.
Ainsi, à l’occasion d’une stimulation, l’ensemble du circuit de la récompense est activé et la sensation de plaisir prend place.

C’est ce qui se passe à l’heure du repas : on a d’abord faim, on mange, puis on a un sentiment de bien-être, de satisfaction car la dopamine a été sécrété au niveau du circuit de la récompense. Même principe pour ceux qui aiment se féliciter, se récompenser d’une grosse journée bien menée (maiiis non, il ne s’agit pas de moi), ou d’un challenge relevé : il faut se faire plaisir ! Déguster du chocolat ou une crème glacée pour les amateurs de friandises, prendre un verre de vin, effectuer un achat, voir un match, regarder un film… La liste est non exhaustive mais le résultat est le même, la dopamine est libérée.

L’alcool, le tabac, la cocaïne, les amphétamines, et tant d’autres substances bien connues ont cette propriété commune de conduire à l’augmentation de la quantité de dopamine présente dans le cerveau. Cela accroît la sensation de bien-être, l’individu finit par croire que tout va bien même si tout va mal, c’est l’euphorie totale. Le fonctionnement du circuit de la récompense a été modifiée.

 

Les triglycérides, des drogues ?

L’obésité est aujourd’hui considérée comme une véritable épidémie dans le monde occidental. Elle toucherait le tiers de la population adulte américaine, et le demi-tiers de la population adulte française. D’un point de vue externe, les mauvaises habitudes alimentaires et le manque d’activités physiques sont les causes premières, mais les facteurs génétiques sont aussi à prendre en compte. D’un point de vue interne, l’inconfort émotionnel est dans la plupart des cas le fondement, le point de départ.

Cet inconfort peut être dû à un décalage entre une récompense attendue, un certain niveau de bien-être – donc intervention de la dopamine  et un acte posé pour l’obtenir. Manger gras et sucré sera alors comme une tentative pour atteindre le niveau récompense, de satisfaction qui était attendu.

Formule chimique d'un Tryglycéride, et sa modélisation
Formule chimique d’un Tryglycéride, et sa modélisation (ça parle « atome » ici)

Effectivement, comme vu précédemment, les recherches effectuées dans les années antérieures ont confirmé que de tels aliments, sont des puissants stimulus naturels de récompense. Très efficace, ils encouragent l’action de manger, même en l’absence de besoin d’énergie.

L’équipe de recherche française est venue apporter une précision. Les triglycérides ingérés ne seraient pas que stockés pour servir de source d’énergie, mais une partie irait agir directement au niveau du cerveau. Une consommation intense et prolongée de triglycérides conduirait à ce que l’attirance pour le gras et le sucré ne soit plus éliminée : la dépendance s’installerait alors, exactement comme avec des drogues.

 


Sources

CNRS

arte.tv/fr

universcience.tv

The Reward Circuit: Linking Primate Anatomy and Human Imaging

Reward, dopamine and the control of food intake: implications for obesity

Mechanisms of reward circuit dysfunction in psychiatric illness: Prefrontal-striatal interactions

universalis.fr/encyclopedie

La chimie des sentiments par Bernard Sablonnière

futura-sciences.com

allodocteurs.fr

sante.lefigaro.fr

 

Crédit

« Le circuit de la récompense » vient de lecannabisdonnefaim.blogspot.fr

« Formule chimique d’un triglycéride » vient de Wikipédia

« Modélisation d’un triglycéride » de blogs.jccc.edu via employees.csbsju.edu

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.