Les anticorps bispécifiques, une solution thérapeutique novatrice contre les cancers

Le cancer ou la maladie du 21e siècle monopolise grandement l’attention de la Recherche. Comment pourrait-il en être autrement ?
En 2012, le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine a été estimé à 355 000 (200 000 hommes et 155 000 femmes) et le nombre de décès par cancer, à 148 000 (85 000 hommes et 63 000 femmes).
Une seule cellule au sein de laquelle se produit une cascade d’altérations de l’ADN, ayant pour conséquence l’altération du fonctionnement des gènes essentiels pour le contrôle de la prolifération cellulaire. Cette cellule va acquérir la caractéristique principale d’une cellule cancéreuse : la capacité à se multiplier de façon anarchique, d’où la formation de tumeurs.

La Recherche teste donc régulièrement de nouvelles technologies qui permettraient de guérir le cancer. De cette démarche est né l’anticorps bispécifique.
En effet, les anticorps monospécifiques, intervenants indispensables dans l’immunité (voir ici) sont très bien connus. D’où la fabrication de cette nouvelle génération d’anticorps : les bispécifiques (BsAb).

Triomab et BiTEs

Ils ont suscité un véritable engouement ces dernières années, à cause de leur particularité d’être spécifique de deux molécules à la fois.

Anticorps monospécifique et bispécifique

Ces BsAb peuvent ainsi rapprocher deux cibles pour faciliter leur interaction. Au lieu de se contenter de saisir ou la fiche électrique, ou la prise électrique comme l’anticorps mono-spécifique, l’anticorps bispécifique tient la fiche électrique d’une main et la prise électrique dans l’autre main. La grande diversité des formats de ces anticorps bispécifiques, permet leur utilisation dans de nombreux domaines, outre celui des thérapies cancéreuses.


Avec le format TRIOMAB, il y a obtention d’une plus grande capacité à tuer les cellules tumorales, grâce au recrutement efficace de cellules immunitaires spécialisés dans l’ingestion et la digestion des cellules tumorales. Une costimulation par d’autres types de cellules immunitaires est nécessaire. Cela contribue à l’augmentation de la quantité de molécules inflammatoires sécrétées.

Triomab et BiTELe format BITE quant à lui, n’a aucune exigence de costimulation, et une faible concentration est requise pour obtenir une activité anti-tumeur.
La haute efficacité des Bites est également due à leur petite taille, qui assure la proximité cellules immunitaires-cellules cancéreuses.
Après des années de recherches et développement, le premier BsAb nommé catumaxomab a été approuvé dans l’union européenne en 2009. Il est utilisé pour traiter le cancer des ovaires.

 

 

Chimiothérapie Vs. BsAb

De nombreux BsAb sont en cours d’études car de grands espoirs reposent sur cette technologie, au vu de ses avantages.
Par exemple, pour le lymphome non hodgkinien (LNH) qui est le 6ème cancer le plus fréquent dans le monde, c’est le Blinatumomab qui est en cours d’étude. Des tests cliniques ont mis en lumière les grandes différences entre la chimiothérapie et l’utilisation du Blinatumomab.

LNH

 

🍒La cerise scientifique

Un Triomab sur le champ de bataille

Un Triomab en action

 

 

 

 


Sources

Alternative molecular formats and therapeutic applications forbispecific antibodies Christoph Spiess, Qianting Zhai, Paul J. Carter

Bispecific antibody platforms for cancer immunotherapy Roeland Lameris, Renée C.G. deBruin, Famke L. Schneiders, Paul M.P. van Bergen en Henegouwen, Henk M.W. Verheul, Tanja D. de Gruijl, Hans J. van der Vliet
nature.com from Biopharmaceutical benchmarks

Drug Discov Today.
BiTEs: bispecific antibody constructs with unique anti-tumor activity Wolf E1, Hofmeister R, Kufer P, Schlereth B, Baeuerle PA.

Blinatumomab : A promising novel anti-cancer drug for NHL and ALL

CD19-/CD3-bispecific antibody of the BiTE class is far superior to tandem diabody with respect to redirected tumor cell lysis.
Mølhøj M1, Crommer S, Brischwein K, Rau D, Sriskandarajah M, Hoffmann P, Kufer P, Hofmeister R, Baeuerle PA

Mode of cytotoxic action of T cell-engaging BiTEantibody MT110

Safety Study of the Bispecific T-cell Engager Blinatumomab (MT103) in Patients With Relapsed NHL

www.breastcancer.org

Phase II Study With the Trifunctional Antibody Ertumaxomab to Treat Metastatic Breast Cancer After Progression on Trastuzumab Therapy

e-cancer.fr

cancer.be

Crédit

« Triomab et BiTE » vient de Emerging classes of armed antibody therapeutics against cancer

« Anticorps monospécifique et bispécifique » vient de scoop.it/immunology-and-biotherapies

« Un triomab sur le… » vient de Nature.com

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.