Un produit : le plastiglomerate

Il paraît que nous traversons une sixième crise biologique à cause de l’activité humaine. De nombreuses espèces vivantes disparaissent brutalement, à cause des changements rapide de l’environnement. Difficile de s’en apercevoir non ? (sarcasme mal venu)
Une espèce de plante sur huit menacée d’extinction, entre 17 000 et 100 000 espèces qui plient bagage chaque année, augmentation de l’effet de serre…
Au sein de cette sélection se trouve enfoui un produit : le plastiglomerate.

PlastiglomerateLe plastiglomerate est un nouveau « caillou » (on ne provoque pas les géologues) ou roche-plastique hybride, retrouvé en différents sites de la plage Kamilo sur l’île d’Hawaï. Il se forme grâce à un mélange de matières plastiques fondues, sédiments de plage, fragments de lave basaltique, et débris organiques de la plage.

L’agglutination de sédiments naturels durant les feu de camps sur cette plage, mène à une augmentation de la densité globale du plastiglomerate. Par la suite, le transport du plastiglomerate par le vent ou l’eau est empêché, ce qui augmente les chances de son enfouissement et sa préservation ultérieure.

La persistance du plastique dans l’environnement a été estimé à des centaines de milliers d’années, sachant que sa longévité peut augmenter dans les zones à climats froids, et dans les zones où le matériel est enterré dans le fond de l’océan ou sous des sédiments

Il semble que le plastiglomerate pourrait servir plus tard, de fossile indicateur de l’ère actuelle : l’officieuse « Anthropocène » ou l’ère de la pollution humaine.


 

Sources

cnrs.fr crise biologique

An anthropogenic marker horizon in the future rock record, Patricia L. Corcoran, Charles J. Moore, Kelly Jazvac

Crédit

Image de Plastiglomérate vient de An anthropogenic marker horizon in the future rock record, via geosociety.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.