Au cœur du Vivant L'actuel essentiel

La Corne d’Afrique en proie aux criquets pèlerins

La dernière invasion de Schistocerca gregaria (criquet pèlerin) en Afrique de l’Est date de 1948 et avait duré 15 ans. Crédit Photo : Ben Curtis, AP.

Consternation et désolation en Afrique de l’Est. Des essaims de criquets pèlerins provenant de la péninsule arabique, s’étendent sur des milliers de kilomètres en ravageant cultures et pâturages. Cette catastrophe d’envergure écologique, économique et humanitaire, perdure depuis janvier 2020 à Djibouti, au Kenya, en Somalie, en Éthiopie, ainsi qu’au Soudan. La prolifération de criquets pèlerins « représente une menace sans précédent pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance au début de la prochaine campagne agricole », alerte l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans son rapport du 6 mars 2020. Principale cause de cette invasion ? Des cycles de sécheresses et d’inondations violentes dans la Corne de l’Afrique. Ils ont favorisé des variations climatiques extrêmes, idéales pour la reproduction des criquets pèlerins.

« Les opérations de lutte aérienne et terrestre se sont poursuivies contre des essaims généralisés en ponte, des larves nouveau-nés et de nombreuses bandes larvaires dans tout le nord et le centre du Kenya et le sud de l’Éthiopie. De nouveaux essaims immatures en nombre croissant se formeront en mars, en avril, dans la Corne de l’Afrique. Il se peut que d’autres resteront probablement sur place, réaliseront leur maturation et finiront par pondre, entraînant la naissance d’une nouvelle génération », annonce l’ONU pour les nations et l’agriculture, dans son dernier bulletin. Les opérations de lutte aérienne et terrestre se poursuivent.

Audrey Yemo

Lire plus