L'actuel essentiel

2.0 versus Covid-19

Crédit photo : Stockasso

Le président Emmanuel Macron a informé hier les français du développement suivi de l’utilisation d’une application de traçage du Covid-19 chez des individus. Les firmes technologiques Apple et Google, porteurs de grands espoirs, planchent sur le projet.

Un record : 36,7 millions de téléspectateurs. Le chef de l’État Français, Emmanuel Macron, a annoncé hier dans son allocution télévisée un prochain débat autour du projet StopCovid. Il s’agit d’une application qui permettra d’« identifier les chaînes de contamination » du coronavirus, grâce au « tracking ». Ce procédé consiste au traçage numérique des personnes ayant été en contact avec une personne contaminée par le Covid-19. « Le Gouvernement aura à y travailler, il ne faut négliger aucune piste, aucune innovation. Mais je souhaite qu’avant le 11 mai, nos Assemblées puissent en débattre et que les autorités compétentes puissent nous éclairer », déclarait Emmanuel Macron lors de son adresse aux Français.

Gants et pincettes

Cette application aiderait les gouvernements ainsi que les agences sanitaires à évaluer la progression du virus. Son principe soulève des interrogations sur les libertés des individus et la protection de leurs données. « Il est hors de question, on ne soutiendra jamais, jamais, des mesures qui soient des mesures coercitives », s’indignait le commissaire européen au Marché intérieur dans l’émission Le Grand Jury, coorganisée par RTL, Le Figaro et LCI. Le projet StopCovid s’aborde avec prudence : L’application devrait être utilisable sur la base du volontariat.

Audrey Yemo

Lire plus